Y a-t-il un droit à l’oubli sur Google?

Courrier international, Gabriel Hassan, 27 février 2013

 

Mardi 26 février, en Espagne une audience a lieu sur le “droit à l’oubli”. En effet, le moteur de recherche Google garderait toutes les informations qui sont passées sur son site sans les supprimer.

Or, en Espagne il s’agit de discrimination car il y a prescription. Le gouvernement espagnol c’est tourné vers la cour de justice européenne qui permettra à chaque pays membres de l’interpréter.

L’Agence espagnole de protection des données considère qu’il faut prendre en compte les réclamations des victimes. A l’inverse, Google se dédouane en remettant la responsabilité sur les éditeurs qui ont publié ces divers documents.

La décision de la Cour sera prise d’ici 1 an.

 

 

Nous constatons qu’une nouvelle histoire apparait sur la suppression des données. De nombreuses questions ont déjà été posées et ressurgissent sur les différentes informations que possèdent les moteurs de recherche.

En effet, cela peut nous porter préjudice, il s’agit d’une intrusion dans notre vie privée. Ces données peuvent être revendues, volées par des hackers et être utilisées à des fins qui ne sont pas toujours recommandables (cambriolage, usurpation d’identité…).

Les différents moteurs de recherche devraient supprimer la totalité des informations à partir d’une certaine date. Les grands groupes doivent rassurer leurs consommateurs plutôt que de se dédouaner et créer un climat d’insécurité.

 

Fanny QOTBI

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s