Twitter se lance dans les mini-clips en acquérant Vine

Résumé de l’article

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, Twitter est une plate forme gratuite de micro-blogging permettant la diffusion de messages courts (140 caractères) à une liste de contacts personnels. Autrement dit c’est une plate forme d’échanges populaire où se concentre une importante communauté virtuelle ce qui permet ainsi de se créer facilement un réseau en ligne.

Vine quand à elle, est une application de partage de vidéo courtes de 6 secondes maximum. Twitter l’a rachétée en octobre dernier mais elle n’est disponible que depuis jeudi dernier. Pour le moment, elle est gratuite et se télécharge uniquement via l’apple store et est adaptée pour tous Iphones.

Commentaire 

Après la photo, maintenant omniprésente dans les applications de partage spécialisées photographies comme Instagram ou Pinterest, Twitter innove en se lançant dans les mini-clips. Ceux-ci sont visibles par le site Vine http://www.Vine.co ou directement intégrés aux Tweets afin d’illustrer au mieux l’information.

Cependant, il y a déjà eu des dérapages. En effet, des contenus pornographiques se sont déjà propagés. Vine s’en est excusé lundi plaidant « l’erreur humaine ».

Source: http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/avec-vine-twitter-se-lance-dans-les-miniclips-video_370069.html

Advertisements

Le Slowmotion sous contrôle

Lorenz Potthast, artiste allemand a conçu l’hiver dernier un casque appelé le « Decelerator Helmet » capable de créer pour l’utilisateur une vision en slowmotion de son environnement direct. Le slowmotion aussi appelé « bullet time » étant basiquement un effet vidéo consistant à voir les évènements au ralentit. En enfilant ce casque, l’utilisateur est ainsi capable d’expérimenter une vision de son environnement direct au ralentit, en slowmotion, grâce à un ordinateur intégré au casque. La vision expérimentée est aussi retranscrit au travers d’un écran sur la partie frontale du casque.

Ce casque comprend 3 modes de vue, un mode permettant une vision continue en slow motion, un autre mode qui permets de ne ralentir une scène que pendant un certain temps et un dernier mode où l’utilisateur contrôle la vitesse du slowmotion.

Bien que cette invention représente une certaine innovation, le créateur L. Potthast n’a pour l’instant aucune intention de commercialiser le produit.

Intérêt

Cette invention représente un axe de développement intéressant pour l’univers des jeux vidés, la télévision et pourquoi pas des parcs d’attractions.

En effet on pourrait imaginer dans un futur plus ou moins proche l’utilisation de ces casques de pouvoir contrôler des actions précises dans les jeux vidéo notamment pour les jeux de RPG (Role playing Game).

Appliquer à la télévision, n’importe quel utilisateur pourrait ralentir ou accélère le rythmes des actions de ses films à loisir.

Un développement de ce type de technologie associer au développement de la technologie 3D pourrait amener l’industrie de l’image à un tout autre niveau.

Video : http://vimeo.com/lorenzpotthast/deceleratorImage

Source:

Bénédicte, I. (2012, Décembre 2012). Voir la vie en Slowmotion avec le décélérator. Récupéré sur SoonSoonSoon: http://www.soonsoonsoon.com/bp9791

La technologie de filtrage d’Internet de Blue Coat Systems, amie des régimes autoritaires

Le monde.fr avec AFP, 18/01/2013

Les produits du Blue Coat Systems, entreprise américaine, sont utilisés par des gouvernements qui ne sont pas toujours les plus respectueux des droits de l’homme. Ces logiciels sont soupçonnés d’être utilisés pour surveiller toutes les informations pouvant circuler sur le web. Un examen approfondi est demandé par différents chercheurs afin de déterminer exactement la puissance des ces logiciels.

Cet article nous montre que le web n’est pas seulement utilisé pour des causes révolutionnaires avec le printemps arabe mais également par ses dirigeants.

En effet, les autorités de ces pays (Afghanistan, Syrie, Liban, Russie…) utilisent ces divers moyens de communication pour censurer les propos pouvant porter préjudice aux messages véhiculés par les différents politiques.

Nous pouvons nous inquiéter quand le distributeur de ces logiciels n’est autre que la compagnie américaine basée en Californie. La société n’est pas en mesure de démentir les propos mais explique que ces logiciels lui “permettent une meilleur visibilité, une accélération et une sécurité requise…”

Cet article nous permet de prendre conscience, qu’une nouvelle arme de communication a été créée. La guerre est déclarée entre ceux qui souhaitent échanger et ceux qui veulent le contrôler.

 

Fanny Q.